Wild Atlantic Way #1 – Mayo / Sligo / Connemara

Wild Atlantic Way #1 – Mayo / Sligo / Connemara

C’était vraiment la tempête cette nuit. On plaint notre compagnon de spot qui a passé la nuit en tente un peu plus loin… Solène profite d’une petite accalmie pour se faire un shampoing et bim à nouveau de la pluie. On préfère prévenir direct, nous avons été rincé toute la journée. Après un stop à Donegal pour faire quelques courses, nous avions prévu d’éventuellement randonner sur le Benbulben, une espèce de pierre tombale géante. Bien évidement pas de rando. On aura quand même droit à une petite fenêtre pendant notre repas pour le photographier sans rideau de pluie.

Il s’en suit 2h de route sous la pluie pour arriver à une plage où nous passerons la fin d’après midi et la soirée sous la pluie dans nos véhicules respectifs. Cela permet de prendre des nouvelles des copains et de rattraper un peu de retard sur le blog.

Nous ne sommes vraiment pas gâté en terme de météo pour ce début de côte Atlantique… Nous avons droit à de la pluie toute la journée. Nous quittons notre plage de surfer direction Ballina où se tient un festival de saumon sur toute la semaine. On espère voir divers stands avec notamment possibilité de se restaurer. Au final, il ne se passait pas grand-chose ce jour là avant 20h… Tant pis. Nous faisons quand même un tour dans le musée de la ville qui se trouve être une collection de documents en lien avec l’indépendance de l’Irlande. Cela nous rappelle de bons souvenirs de l’excellent musée de la poste à Dublin visité l’année dernière. Pour ne pas se laisser abattre, nous achetons plusieurs types de saumons fumés pour le repas du midi que nous prendrons bien à l’abri dans Magellan.

Nous continuons notre route jusqu’à Achille Island où la météo est un peu meilleur au final. Nous déposons les parents de Cricri et notre lessive dans un grand camping en bord de mer avant de nous installer un peu plus loin sur une maxi plage pour la nuit.

Nous repassons récupérer au camping Michel, Jocelyne et notre linge prendre avant de visiter un village déserté. Une centaine de maison en pierre abandonné lors de la grande famine. On se ballade tranquillement au milieu des vielles pierres. Cela fait du bien de prendre un peu l’air après plusieurs jours de pluie.

Vu que la météo est toujours menaçante, nous zappons une plage du nord et ses eaux pas très turquoises sous ce ciel gris pour faire le tour du Sud de l’île. Nous montons au sommet de l’île où nous attend un panorama à 360°. Nous mangeons sur place, vu sur notre plage de la veille. Malheureusement, le spectacle est de courte durée. En moins de 2 minutes, nous sommes envahi par une purée de pois.

Nous continuons notre tour de l’île via la route côtière avec de magnifique vue sur des falaises et autres bords de mer.

C’est la fin du comté de Mayo. Bienvenue dans le Connemara avec une première nuit en bord de plage de surfeur. Les courageux…

Aujourd’hui nous rejoignons un fjord d’Irlande. Bon ce n’est pas comparable à la Norvège mais la route pour y parvenir offre déjà de belles vues.

Au bout de celui-ci se trouve une rivière avec un petite cascade et pleins de saumons / truites qui sautent pour remonter le courant. Pas évident à prendre en photo en pleine action mais nous en aurons vu au final une bonne dizaine.

Vu que la météo est bien meilleure, nous prenons place à côté d’un petit lac pour se faire de la bonne viande au BBQ.

Alors que nous prenions la route pour Kylemore Abbey, nous nous arrêtons en bord de route pour observer 2 fermiers tondrent des moutons à la main. C’est une fois par an mais ça à l’air d’être bien du sport !

Nous arriverons finalement vers 16h à la fameuse abbey où nous ferons la fermeture en se promenant pendant pratiquement 3h dans les jardins, église et l’abbey elle-même. Une construction énorme d’un mari pour sa femme en plein milieu de nulle part. Très impressionnant et très agréable sous un grand soleil.

Nous arriverons tard dans un petit port pour passer la nuit tranquille après un joli couché de soleil.

En ce jour de fête nationale française, le soleil brille ! Parfait pour aller se faire une petite rando dans le parc national du Connemara. Rien que la route pour y aller est superbe avec toutes ces petites plages qui baigne dans de l’eau turquoise.

Après avoir trouvé une place à l’ombre pour que Patate passe une bonne journée, nous embarquons Michel sur le sommet de Diamond Hill. Une boucle de 7km / 370mD+ qui est un incontournable de la région vu le monde sur les sentiers. Par contre, ils ont bien pensé la chose car les différents parcours se font tous en boucle avec un sens prédéfini ce qui fluidifi grandement le trafic. En même temps le panorama est vraiment magnifique. Ça monte ce qu’il faut sur un chemin aménagé en marches de pierre pour avoir une vue à 360° : mer d’un côté, montagnes de l’autre. Le picnic avec la vue est juste au top.

Nous mettrons un peu plus de 3h avec la pause repas pour faire la boucle. Vu qu’il n’est pas très tard et qu’on l’a bien mérité, nous retournons à Cleggan pour faire un stop dans un salon de thé pour une petite pâtisserie avant de se posé en bord de plage. Le soleil est toujours là, parfait pour aller tremper les jambes dans l’eau très fraiche avant de prendre une douche vue sur la mer.

Nous sortons tables et chaises pour prendre l’apéro dehors ainsi que des burgers maisons. Y a pas à dire, c’est quand même bien agréable d’avoir du soleil.

Et puis avec la fin de journée, le vent se calme et ces satanés midges font leur apparition. Nous profitons donc du couché de soleil chacun dans son véhicule.

Cette nouvelle journée commence par une séance de shampoing collective pour Michel, Jocelyne et Solène. Nous longeons la côte du Connemara jusqu’à sa smoke house où l’on achète saumon et maquereau fumés. Nous nous arrêtons non loin de là pour le repas de midi vu sur un plage où il y a finalement pas mal de monde et surtout des baigneurs. Ils sont vraiment fous ses Irlandais… Sur la route nous faisons plusieurs stops dans des campings pour vider les WC de Magellan mais c’est pas simple. Il y a bien des campings mais aucun ne propose de juste faire les vidanges. Finalement nous trouvons grâce à l’appli Park4Night, une petite aire de service permettant les vidanges et remplissage des eaux. Nous voilà donc repartie pour quelques nuits en sauvages. Nous continuons notre route côtière jusque Galway que l’on traversera non sans mal avec les bouchons de sortie de bureau de 18h… pour se poser au nord de la ville à côté d’un lac. Nous donnons à manger aux canards des restants de pains rassis et nous, nous dégustons nos achats du jour. C’est tout simplement trop bon.

Qui dit jour de visite en ville, dit souvent galère pour se stationner surtout avec le gabarie de Magellan. Au final, nous optons pour un stationnement à l’extérieur de la ville pour Magellan, puis on monte à 4 dans Gédéon pour se garer en plein centre ville. Nous commençons la visite de Galway par un salon de thé afin d’y prendre un bon brunch accompagné d’excellent thés.

Histoire de digérer un peu et vu que la météo est plus clémente que prévue, nous déambulons dans les rues piétonnes du centre ville en compagnie de nombreux touristes. On y trouve notamment la fabrique de la célèbre bague représentant un coeur couronné entre 2 mains.

Nous allons ensuite faire un tour à la cathédral qui est une des plus grande d’Irlande. Sa particularité : elle fut construite dans les années 50.

Le chemin retour vers nos véhicules se fait via des petits canaux piétons aménagés très agréable. Nous profitons d’être dans une « grande » ville pour faire des courses et le plein d’essence. Nous voilà fin prêt pour plusieurs jours ! Nous reprenons la route plein sud pour une vingtaine de kilomètres afin d’être au calme de Galway sur une petite plage. C’est là que commence l’aventure de la journée. Il y a un peu de sable et en manœuvrant pour s’installer, Michel s’ensable avec Magellan. Ni une, ni deux, on sort notre pelle pour dégager un peu les roues et puis avec notre sangle on attache les 2 véhicules pour que Cricri tracte Magellan pendant que Solène et 2 gentils messieurs poussent à la main. Et hop, le tour est joué. Tout est bien qui fini bien mais ça fait des émotions pour la soirée.

Pour voir d’autres photos, n’hésitez pas à vous rendre sur notre FlickR en cliquant ici !!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *