Retour du soleil sur Mull

Retour du soleil sur Mull

Nous voilà à Oban pour prendre le ferry direction l’île de Mull réputée encore très sauvage. Nous y passerons 4 journées entière histoire de bien en profiter surtout que la météo s’annonce excellente. En attendant, nous faisons le plein de tout car sur l’île les services sont limités : essence, lessive, eau et courses au Lidl. En début d’après midi, nous passons récupérer nos billets de ferry achetés la semaine dernière sur internet. Et comme on est sur le port, on se fait plaisir avec des maxi sandwichs crevette et saumon. Après quelques heures d’attente et 45 min de traversée, nous posons nos pneus sur Mull. Stationné juste à côté de Gédéon, un grand camion Mercedes old school, tout peint à l’arrache amène des filles bien roots sur l’île. Contrairement à la majorité des véhicules se dirigeant au nord sur les « villes », nous prenons plein sud sur Grasspoint. Réputé pour ses champs où viennent les biches en fin de journée. Et bah on est pas déçus. Nous avons la chance de voir pleins de biches, cerfs et fans.

Malgré l’heure tardive, le vent est toujours très présent, ce qui signifie : NO MIDGES !! On en profite donc pour se balader le long de la falaise.

1er vrai jour sur l’île. Le vent est toujours là mais avec un grand soleil accompagné d’un ciel tout bleu. Nous continuons notre chemin sur la partie sud de l’île. Alors que nous sommes en train d’acheter des œufs dans une box en bord de route (c’est devenu un peu notre jeu), le camion roots de la veille nous dépasse à vive allure. Nous reprenons la route et même pas 1km plus long, nous voyons le camion dans le bas côté retourné sur le flanc. Alors que 6 filles sortent tant bien que mal du camion, nous nous arrêtons pour vite les rejoindre. Heureusement, rien de grave à priori : quelques coupures et hématomes. Par contre elles sont bien choquées et toutes tremblantes. Rapidement un autre véhicule, de la compagnie des eaux écossaise s’arrête et s’occupe d’appeler les secours. On l’aide à prodiguer quelques soins mais surtout on fait notre possible pour réconforter les 6 jeunes filles même si c’est pas évident dans une autre langue. Une grosse ½ heure plus tard, les secours arrivent : police, pompiers et ambulances. Les blessées sont prises en charge. Sur le papier, nous pouvons y aller. Mais vu que comme la grande majorité des routes sur l’île, nous sommes sur un single road track, nous devons un peu patienter que les divers véhicules de secours libèrent la route. Au final, nous serons resté 1h20 en tout.

Même si heureusement, il n’y a pas de blessées graves à déplorer, nous sommes marqués par cet événement. Nous reprenons la route mais dans une ambiance particulière. Nous nous rendons dans une ferme qui élève vaches et moutons pour produire de la viande et de la laine. Bon, jusque là, rien de transcendant. Mais la particularité de cette ferme est qu’elle possède de vieux métiers à tisser  que l’on peut voir en pleine action. Casque anti bruit obligatoire ! On aurait bien aimé acheter 1 réalisation ou 2 car c’était vraiment très jolie mais le prix n’était clairement pas dans nos moyens.

Après avoir déjeuner dehors, nous entamons une marche digestive sur une plage de sable blanc à 15 min de là.

Mais bon, comme on est toujours pas super bien, on décide de nous poser à notre spot dodo assez tôt vers les 16h. Celui-ci n’est autre qu’une superbe plage avec une grosse bande d’herbe où la propriétaire laisse s’installer les campers pour 2€ par personne. Nous passons la fin de journée tranquillement posé face à la mer d’une couleur turquoise, dehors sans midges grâce au petit vent encore présent. Nous irons même faire une trempette des jambes dans cette eau qui reste très très fraiche. Après une bonne douche, en guise de repas, on se fait un gros plaisir avec des burgers maisons ! Une tuerie ! Cette fin de journée est parfaite pour penser à autre chose.

2ème jour sur Mull qui commence par un petit déjeuner littéralement les pieds dans l’eau dans notre petit coin de paradis. Même les gens sont à la cool. Notre voisine vient nous faire caresser son chien et en retour va voir Patate. Il fait encore super beau alors nous profitons de l’extérieur. Ça nous fait tout bizarre car c’est une première pour se road trip où nous sommes plutôt habituer à la grisaille. Après une maxi vaisselle, nous faisons voler le drone avoir de prendre quelques clichés d’un peu plus haut. Magnifique !!

Nous reprenons la route un petit ¼ d’heure pour une autre plage. Totalement déserte et encore une fois sublime. Avec ce soleil et ce ciel bleu, on se croirait aux Caraïbes. La chaleur en moins bien évidemment ^^. Il peut faire rapidement frais à l’ombre et dans le vent, nous pique niquerons en manche longue.

Il est maintenant temps de revenir un peu sur nos pas pour rejoindre la partie nord de l’île. Après une petite pause thé en terrasse, nous empruntons la route côtière de l’ouest vraiment superbe. Nous élirons domicile pour la nuit, en bord de route sur une zone d’herbe, encore une fois à quelques mètres de la mer avec la compagnie des moutons.

Nous prenons vraiment notre temps sur Mull et ça fait du bien. Nous aurons droit à un sublime couché de soleil depuis Gédéon car les midges sont bien présentes.

3ème jour sur Mull et 3ème journée de soleil. On vient plus que de doubler le nombre de jours sans pluie depuis notre départ… Nous continuons notre remontée de l’île en direction de la « capitale » Tobermory à travers des paysages toujours aussi beaux. En chemin, nous passons par Calgary beach qui encore une fois est paradisiaque. Mais vu que celle-ci est collé à la route, il y a du monde, une parking payant. Du coup, on passe notre tour vu qu’on en a déjà eu pleins les yeux les jours précédents. Pour le déjeuner, nous nous rendons dans une ferme / café qui possède une énorme verrière luxuriante comme salle principale. C’est vraiment magnifique et en plus ils font du fromage et des chutneys maison à tomber.

Pour digérer de cet excellent repas, retour sur la côte pour une petite marche en mode ninja : on chuchote et on marche un peu baissé. Le but ? Rester le plus discret afin de s’approcher au maximum d’une colonie de phoques en train de se faire rôtir au soleil. Le spectacle est à la hauteur et nous passons plus d’1h30 les yeux rivés dans nos jumelles à les regarder se baigner et jouer sous les cris de divers oiseaux.

Pour la nuit, les alentours de Tobermory ne nous inspirent guère… Nous décidons alors de retourner au même spot que la veille. Cela rajoute une grosse heure allé / retour mais au moins on sait qu’on y sera bien en compagnie des moutons et autres vaches. Une bien bonne décision.

4ème et dernier jour sur Mull. Nous sommes vraiment bien sur cette île, un peu hors du temps qui passe. Nous retournons vers Tobermory afin de se balader autour du château de Glengorm. Magnifique bâtisse offrant des chambres en Bed & Breakfast simplement magnifique. C’est cher mais on en a pour notre argent. Mais pour cela, il faut s’y prendre plusieurs semaines à l’avance. Trop compliqué pour notre style de voyage. Nous nous contenterons d’un tour à l’extérieur pour faire notamment ami ami avec un petit veau à frange très curieux.

Il est maintenant temps de s’arrêter à Tobermory célèbre pour ses maisons colorées le long du port. C’est plutôt joli et en plus il n’y a pas tant de monde que ça. On s’attendait à pire. Nous prenons un fish & chips dans un food truck qui est juste excellent ! On est au top !

Nous ne resterons pas plus que nécessaire car le parking est en plein soleil sans aucune ombre. Nous ne voulons pas retrouver un chat complètement tué par la chaleur. Le fond d’air est toujours frais mais au soleil ça chauffe très très vite. Nous prenons donc la route en direction du ferry afin de se poser tranquillement à l’ombre. Toutes les bonnes choses ont une fin et il est temps de laisser derrière nous cette magnifique île qui est notre plus gros coup de cœur du voyage pour le moment. Nous repartons plein d’images en tête. Prochaine destination : Glasgow.

Retour de la pluie pour le réveil. Vous ne nous croirez pas mais on est presque content car comme dit précédemment, à cause de soleil, la température dans le van ne descend pas en-dessous de 27°, même la nuit. A cause de ces satanés midges, nous ne pouvons pas ouvrir la moindre fenêtre lorsque la nuit arrive. Pas évident de rafraichir tout ça… Nous prenons donc tranquillement notre temps ce matin pour écrire un peu de blog et nous rapprocher de Glasgow situé à 2h30 de route. Nous faisons un stop dans des gorges surnommées « The devil’s pulpits », la chaire du diable. La marche d’approche est certes très rapide mais très en pente et rendu glissante par les averses. Les nombreux panneaux d’entrée à vos risques et périls ne sont pas là pour la figuration. Les roches rougeâtres colorent l’eau comme si du sang coulait dans ces gorges. C’est très impressionnant. Il est possible de se balader un peu à même la rivière mais il faut être prêt à se mouiller jusqu’à la cuisse. Très peu pour nous.

Nous nous posons à une vingtaine de minutes de Glasgow sur un parking de départ de rando. Nous passerons le reste de la journée à faire du tri des photos de Mull. Tri difficile tellement les photos sont cool.

Après une bonne nuit au frais, nous nous réveillons sous un défilé de randonneurs et sous la pluie. En effet, notre parking se situe sur la célèbre West Highland Way, grand chemin de randonnée par excellence d’Écosse de 154km. Nous faisons les derniers kilomètres pour rejoindre Glasgow. Vu que nous sommes dimanche, on espère profiter que la majorité des stationnements soit gratuit afin d’être proche du centre ville plutôt que devoir se faire 2h aller/retour à pied comme à Edimbourg. Stratégie payante. Après avoir un peu patienté que quelques grosses averses passent, nous nous lançons sur une ballade reliant une vingtaine d’œuvres de street art. Une autre façon de parcourir et ainsi découvrir une ville. Nous sommes sous le charme car les dessins sont justes magnifiques et souvent de taille XXL !!

Une petite dizaine de kilomètres plus tard, nous goutons au traditionnel « Tea time », espace de brunch d’après midi servi sur des plateaux à étages.

Nous avons passé une excellente journée à Glasgow. Nous avons fait le choix de ne pas y consacrer plus que temps. Cela nous a fait très bizarre de renouer avec l’ambiance bruyante d’une ville. Notre envie de tranquillité et de nature l’a emporté. Nous reprenons la route en toute fin d’après midi, direction plein sud pour atterrir au bord d’un petit loch, lieu de rdv d’oiseaux en tout genre. C’est notre dernière en Écosse car demain soir, nous prenons le ferry direction l’Irlande.

Cette dernière journée est donc placée sous le signe des courses. Nous faisons le plein de produits typiquement écossais pour pouvoir se remémorer quelques bons souvenirs une fois de retour à Lyon. Notre ferry étant à 23h30 (nous avons forcément opté pour le moins chère), nous avons le temps. Parfait pour terminer cette dernière étape du blog. Le plan est de rejoindre directement Dublin après avoir accoster à Belfast afin de passer quelques jours chez Vincent et Rebecca. Puis, nous rejoindrons au sud les parents de Cricri (et leur camion) avec qui nous partagerons la route pendant 3 semaines. Une grande première pour tout le monde.

Pour voir d’autres photos, n’hésitez pas à vous rendre sur notre FlickR en cliquant ici !!

Quelques chiffres pour finir. Nous avons :

  • passé au total 31 jours en Ecosse (+3j de trajet)
  • parcouru 3000km (4600 depuis Lyon + 3 jours de trajet).
  • fait 13 salons de thé
  • 6 jours seulement sans pluie (dont 4 juste pour Mull)
  • pu observer les animaux suivants en liberté : lapin / cerfs – biches – faons / moutons – agneaux / grenouille / vaches à franges / phoques / dauphins et divers oiseaux.
  • 0 nuit en campings
  • 50€ de budget moyen quotidien

2 thoughts on “Retour du soleil sur Mull

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *