Départ pour l’Écosse

Départ pour l’Écosse

Pas le temps de se la couler douce. A peine revenu de Santorin à minuit, nous enchainons les préparatifs pour notre road trip de 2 mois en Écosse et Irlande. Pour cela, nous avons à peine plus de 24h avant de prendre la route afin d’être pour le we à Édimbourg. Heureusement, niveau affaire perso + camion, la majorité est déjà OK vu que cela fait déjà 1 mois 1/2 que nous vivons dedans. Nous enchainons donc supermarché, contrôle anti pollution pour Gédéon, toubib pour Solène, plusieurs lessives, plein de séries (vaut mieux être prudent avec le temps écossais), coup de fil à l’assurance pour s’assurer que tout est OK (camion + patate) et surtout visite véto pour Patate pour avoir son certification de bonne santé indispensable au passage de frontière. Nous profiterons également pour passer notre seul soirée sur Lyon avec notre sous-loc car lorsqu’on sera de retour en Aout, elle nous aura déjà quitté. Une belle rencontre qui sans aucun doute recroisera notre route.
Mission accomplie ! Nous sommes fin prêt Mercredi aprem pour embarquer avec Patate dans cette folle aventure. Nous sommes à la fois excités, impatients, stressés de partager ces moments avec notre boule de poil adorée.
Pour rejoindre Édimbourg situé à 1600km de là, nous avons 4 jours plein de route. En effet, le hasard veut que des potes (Laure et Joseph) soient en vacances au même moment. N’ayant que 2 semaines, nous ferons quelques jours par-ci par là avec eux. Pour cette fin de journée, petit trajet de 150km afin de faire une reprise en peu en douceur pour Patate. Spot du soir ? Le vignoble de pommard. C’est très calme, parfait pour finaliser le rangement de Gédéon et faire une petite coupe à Cricri.

Vu que Patate gère bien l’autoroute, nous enchainons une grosse journée de route avec 650km d’autoroute pour rejoindre les environs de Calais sur un petit parking à l’entrée des marais. Malgré les relais au volant avec quelques pauses, on est bien claqué. Du coup shampoing, soupe, une petite série et au lit. Jeudi matin, on rentre dans le vif du sujet : plein d’eau pour Gédéon, on retire des euros pour pouvoir faire du change et direction le ferry réservé la veille. Contrôle des passeports + fouille légère du véhicule côté français. La même chose côté anglais. Patate ne fait pas la maline et se réfugie direct sous la couette en mode chat-taupe. Ça fait sourire les douaniers. Dernière étape avant d’embarquer : l’enregistrement du véhicule et des passagers. Patate a droit à la vérification de sa puce et de son passeport avec l’ensemble des vaccins. Tout est bon, we are clear to go. Vu que c’est une traversée courte (1h30), les animaux restent dans leur véhicule ce qui nous va bien plutôt que de la mettre en cage vu qu’elle déteste ça. La traversée passe vite, personne n’a été malade, nous voilà en Angleterre. C’est partie pour 2 mois de conduite à gauche ! Au final vu qu’en Asie c’était déjà le cas, ça ne nous parait pas si étrange. Nous ferons au final ‘que 450km’ avec un plus grand nombres d’heures de conduite mais nous avons eu de nombreux ralentissements et bouchons tout au long de notre trajet. Les voies rapides sont certes gratuites mais on est loin de nos autoroutes avec régulièrement des ronds ponts générant tous ces ralentissements. Nous ferons quand même une petite pause « tea time » dans l’après-midi dans une pâtisserie so british.

Finalement vu que Patate est grave à l’aise maintenant pour les trajets, nous avons avancé plus vite que prévu avec ces 2 grosses journées de route. Nous aurons donc le temps dimanche de faire quelques visites au sud d’Édimbourg. Dernière grosse journée de route en Angleterre pour passer la frontière écossaise sous la pluie bien évidemment.

Première journée en Écosse et première visite de vestiges d’abbaye à Melrose. Nous parlons ici de vestiges car la majorité des toits d’abbaye étaient fait en bois et donc facilement sujet aux incendies. Armé d’un audio guide en français, nous flânerons pendant près d’1h30 au fil des histoires. C’est bien plus agréable que de lire des panneaux d’autant plus qu’il n’y a pas grand monde.

Il est midi lorsque nous finissons la visite. Timing parfait pour gouter à notre premier scottish breakfast. Ça cale bien et c’est délicieux.

Nous reprenons la route direction Édimbourg où nous attend une visite de distillerie : Glenkinchie. Visite guidée d’une bonne heure avec un guide très sympa qui fait des efforts sur l’accent vu que notre groupe est majoritairement francophone. C’est vraiment hyper intéressant. La visite se termine bien évidemment par une dégustation même si nous ne sommes pas de grands fans. Un autre avantage de cette distillerie est que nous avons le choix parmi plus de 50 whiskys différents provenant de tout le pays. Nous avons donc accès à des gouts bien différents notamment ceux fumé à la tourbe, très très fumé.

En fin d’aprem nous arrivons enfin à Édimbourg où l’on tourne un peu pour trouver un spot pour dormir, proche du centre pour qu’il soit accessible à pied vu que nous allons y passer 2 jours.
Pour notre première journée à Édimbourg, direction le château pour 9h30 après 45min de marche. Nous y retrouvons Laure et Joseph pour faire la visite. C’est grand et avec beaucoup de monde. C’est un incontournable à faire avec notamment la salle des joyaux de la couronne mais nous n’avons pas été complétement conquis par cette visite assez chère (20€ par personne environ).

Après une pause déjeuner à base de saucisse / purée avec une serveuse haute en couleur, nous nous rendons au musée national qui lui est gratuit. Autours d’une énorme verrière, nous enchainons les salles dédiées à la faune, à la technologie avec pleins de jeux et d’expériences à faire. On était comme des gosses et avons passé un super moment.

Il est maintenant l’heure de prendre l’apéro. Pour ça, nous prenons place au Frankenstein bar avec sa petite mise en scène de mannequin descendant du plafond.

Pour manger nous prenons la direction d’un autre pub réputé pour ses haggis (panse de brebis farcies). En chemin, nous nous arrêtons acheter quelques articles de premières nécessité (culottes, chaussettes, déo et autres) car les valises de nos compères sont restées bloquées en France et c’est pas si simple pour les récupérer… Il est 20h30 lorsque nous arrivons et malheureusement ils ne servent plus de nourriture. Idem pour les autres pubs aux environs. Cela nous servira de leçon, ici on mange tôt et on ne sert pas tard. On se rabat finalement sur un mexicain où on s’en mettra partout en mangeant des tacos et trinqueront à la frozen margarita.

Pour ce deuxième jour à Édimbourg, Laure et Joseph nous rejoignent à notre parking avec leur voiture de loc puis nous prenons la direction du Parlement (toujours à pied) que nous visitons. Il y a pas mal de document en français expliquant l’histoire de sa création et les pouvoirs qu’il possède par rapport à l’appartenance de l’Écosse au sein du Royaume-Unis. En effet, ce n’est que depuis les année 90 que l’Écosse possède son parlement et peut voter certaines lois spécifiques. A cette heure, il n’y a pas de séance, la salle très moderne tout en bois est vide. Pendant que nous prenons le temps d’une pause salon de thé en guise de déjeuner, Laure et Joseph se font un aller / retour à leur logement dans l’espoir d’une livraison de leur bagage. Finalement non, énervement, plusieurs coup de téléphone à la compagnie mais au bout du compte toujours pas de valises. Honnêtement, ça peut vite pourrir un début de vacances…

Juste à côté du Parlement, se trouve un volcan éteins au milieu d’un grand parc propice à la ballade. Une petite grimpette de 250m de dénivelé pour avoir une magnifique vue sur Édimbourg depuis Arthur seat’s.

Retour aux véhicules et split des équipes pour la route jusqu’à notre prochaine étape à 1h de là : Stirling. Sur la route, nous prenons la grosse pluie pour la première fois. Certes, nous avons eu tous les jours par intermittence une petite bruine mais pas à se point. Nous faisons quand même un petit stop au Forth Bridge mais sous la pluie, on ne traine pas. On s’arrête également à supermarché car pour le plus grand bonheur de Solène, ils ont en Écosse des bébés concombre comme en Grèce. Et çà, c’est que du bonheur !

On retrouve les copains pour manger notre premier fish & chips Solène se tapera la motive d’un shampoing à 23h sous une petite pluie… C’est ça parfois la vie en van…

Matinée rangement, vaisselle et laverie pour nous avant de faire la visite de Stirling l’après midi : vieille ville, l’église et son cimetière ainsi que le château et la prison de l’extérieur.

Retour à Dunlane pour visiter la cathédrale et se poser dans le pub typique pour boire quelques pintes en jouant au 6 qui prend.

Nous dormons dans les alentours de Aberfoyle départ de notre programme du lendemain : Queen Elizabeth Parc.
Après un petit passage au centre d’information, le programme de la journée est arrêté. 3 petites ballades. La première, 2h autours d’un loch. Plutôt plate, sur un grand chemin en sous bois, parfait pour se mettre en jambe malgré les quelques averses.

2ème étape, picnic puis petit tour sur un chemin éducatif pour rejoindre une cascade

3ème étape, petite route single track jusqu’au loch Lomond pour une petite ballade dans la boue jusqu’au port de Inversnaid.

La journée se finit par un autre picnic en bord de loch. Le soleil encore présent réchauffe bien malgré les températures fraiches. Malheureusement Cricri a une super migraine et n’est pas au top. Ce sera donc une nuit de 21h à 8h du matin non stop pour se requinquer. Cette journée signe également la fin de nos quelques jours avec Laure et Joseph qui trace bien au nord. En toute logique nous les retrouverons dans quelques jours sur l’île de Skye.
Après une nuit bien réparatrice, nous prenons le temps de retourner au visiter center afin de remplir notre réserve d’eau. En Écosse, il n’y a aucun aire de service et très peu de robinet en libre service vu qu’il pleut très souvent. Nous avons donc opter pour la technique de remplissage à la bouteille. Mais bien souvent, les lavabos dans les WC publiques ne permettent pas de remplir des grandes bouteilles directement. Nous passons donc par une étape intermédiaire avec l’utilisation de notre bouilloire. C’est un peu fastidieux, très manouche mais fonctionnelle. Par contre, on n’attendra pas d’être à vide pour remplir nos 90L comme ça.
Nous revenons ensuite un peu sur nos pas pour aller voire 2 attractions de la ville de Falkirk : son écluse géant de 35m qui fonctionne comme une roue. C’est hyper impressionnant !

Et 2 têtes de chevaux géantes: les Kelpies, très photogéniques également.

Nous finissons la journée par 1h30 de route direction le nord avec un arrêt dodo à Kilin où nous prenons une douche en extérieur sur un parking bien tranquille. Demain, on continue notre remontée tranquille vers l’île de Skye.

Pour voir d’autres photos, n’hésitez pas à vous rendre sur notre FlickR en cliquant ici !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *