Zagoria nous voilà

Zagoria nous voilà

C’est le début en Grèce, pays le plus au sud de notre roadtrip. Et forcément à peine sur la route c’est déjà le grand dépaysement avec leur alphabet si particulier. Difficile de se repérer correctement sans traduction… Grand merci au GPS…

Le première région où nous nous rendons est les Zagoria, un canyon entouré de montagnes et peuplés de petits villages en pierre. Comme le lendemain aprèm est annoncé pluvieux, nous nous arrêtons sur un spot en bord de rivière dans l’optique d’y faire une journée off. C’est ce qu’on appelle un endroit calme.

Ne dit-on pas que la vie est un long fleuve tranquille ??

Le temps de finaliser la préparation de nos 2 jours d’activités, nous avons la visite de 2 raftings. Bon, en cette saison faut oublier les sensations fortes, y a tellement peu d’eau qu’ils doivent parfois descendre pour pousser leur embarcation.

Finalement nous décidons de changer de crèmerie pour se rendre au village de Megalo Papingo, départ de notre futur rando. Pour s’y rendre, le guide nous annonce une vrai route de montagne qui doit mettre à rude épreuve notre conduite.

Alors certes ça tourne dans tous les sens, mais c’est goudronné partout et surtout c’est assez large pour se croiser en permanence. Comparé au Monténégro et à l’Albanie c’est de la bien belle route !! Il y a également très peu de monde, nous permettant de nous arrêter en bord de route quand nous le souhaitons.

C’est en début de soirée que nous arrivons sur un grand parking de bitume a l’entrée du village, complètement désert. C’est partie pour notre première nuit en Grèce.

Comme prévu, grâce mat ce matin. D’autant plus que nous avons changé de fuseau horaire. Il faut rajouter 1h. Ensuite visite du petit village en pierre. Super paisible hors saison.

La majorité des guests house sont vide. C’est très agréable de se balader dans les ruelles.

On fait amis-amis avec un petit chat qui nous suit partout. Il est trop mignon.

Malgré la météo mitigée, nous prenons le temps de faire voler le drone histoire d’avoir quelques images aériennes mais surtout de souhaiter un bon anniv à notre Lolo national. Il est maintenant 14h, la faim se fait sentir, direction un petit Resto du village. Comme c’est notre premier en Grèce, tzatziki oblige !

Étant un des composants principal des repas de Solène en France, maintenant que nous sommes dans son pays d’origine, on va se faire plaisir. Quand le ciel se couvre, nous retournons à Magellan afin de rattraper un peu le retard sur le blog. Deuxième nuit sur notre parking bien calme.

Aujourd’hui la météo annonce un temps correct. C’est à dire un peu couvert mais pas de pluie. C’est donc rando au programme. Nous avons été conseillé par notre guide grecque personnel, Dame Céline, pour la classique des Zagoria : le lac Dragolimni. Petit transfert en camion pour se rendre au village voisin de Mikro Papingo. Nous avons vite la confirmation que c’est un classique. Un grand panneau avec un tas d’indications nous présente la première partie de la randonnée jusqu’au refuge d’Astraka situé 1000m au dessus de nous. Nous voilà donc partis pour le refuge vers 8h30. Le ciel est un peu couvert sur les sommets mais on se dit que ça finira bien par se lever.

Les dénivelés s’enchaîne bien, on discute et on voit pas le temps passer. Ici impossible de se perdre, il y a des panneaux littéralement tous les 200m… De plus, la montée est découpées en petites portions avec des indications de distances, temps et dénivelés donnant l’impression d’avancer plus vite.

Mais au bout d’un moment, vers le milieu de la montée, non seulement ça ne se découvre pas mais il commence à bruiner. Nous, on est des vrais alors ça ne nous arrête pas. Un peu plus loin, on s’abrite un moment à coté d’une fontaine pour mettre nos k-ways car clairement maintenant il pleut. Un berger vient discuter avec nous. Pour être honnête on hésitait un peu à redescendre mais d’un ton très posé il nous dit de terminer la petite heure de montée, de prendre une boisson chaude au refuge et dans 2h, il ne pleut plus. Bon du coup, on se fait un peu violence et on finit la montée d’un pas soutenu sous la pluie.

Elle est pas belle la vue ??

Le thermomètre annonce 5 degrés, Cricri a les mains complètement glacées. Nous voilà enfin au refuge, perché dans son épais brouillard…

Heureusement, il y a du feu pour nous réchauffer que nous complétons par un thé chaud et même un bon plat de pâtes.

Il n’y a personne d’autre que nous et sur le chemin nous n’avons croisé qu’un couple redescendant à cause du mauvais temps. Nous sommes un peu éprouvé par cette météo surprise et nous suivons le conseil du gardien du refuge en faisant une croix sur le lac. Avec 0 visibilité et sous la pluie, ça n’a aucun intérêt… Nous profitons d’une accalmie pour prendre le chemin de la descente. Nous sommes encore dans les nuages mais il ne pleut plus et rien que ça et bah c’est agréable. Au fur et à mesure de notre descente le ciel se dégage pour finalement laisser un grand soleil faire son apparition. Nous sommes passés de 5 à 25 degrés en l’espace d’une heure. Quand on vous dit qu’à la montagne ça va très vite… On en profite donc pour se faire une pause au soleil, vue sur la vallée. Certes nous sommes un peu déçu de ne pas avoir eu cette météo plus tôt pour boucler toute la rando mais nous sommes quand même satisfait de notre sortie à 1000m de dénivelé quand même ! Nous sommes bien claqué mais une petite heure de route nous attends pour rejoindre un autre spot de dodo.

Le massif dans la brume…

Douche obligatoire pour tous avant de passer une soirée bien au chaud car en montagne les nuit sont fraîches…

On garde un petit souvenir du refuge…

3eme jour au Zagoria. Ce matin c’est tranquilou vu que la veille ça ne l’était pas. Nous prenons ensuite la direction du village de Monodendri pour se rendre à quelques kilomètre de là au belvédère d’Oxyra qui domine les fameuses gorges de Vikos, inscrit au Guiness Book comme étend le canyon le plus profond d’Europe. C’est plutôt impressionnant même si forcément en photo ça rend moins.

On a pas cette sensation de vite.

On se dit que par contre c’est un endroit parfait pour faire des images en drone mais depuis hier soir il y a un vent de folie !! Nous ne prendrons pas de risque en le clouant au sol. Et c’est pas faute d’avoir attendue une accalmie. C’est donc sans image du ciel mais avec un drone intact que nous quittons les Zagoria. Nous avons adoré cette région très sauvage et ces petits villages adorables. Nous aurions pu sans problème prolonger notre séjour de quelques jours…. Mais il est maintenant temps de nous rendre à notre prochaine destination, Kastoria, situé à plus de 3h30 de route… En chemin nous nous arrêtons à Ionnina, la grande ville de la région afin de faire de bonnes courses car en Monténégro / Albanie, on a pas mal tapé dans les stocks. C’est le moment de faire le pleins de produits grecs. Solene est déjà tombé en amour (et oui nous avons croisé des québécois plus tôt aujourd’hui) avec des mini concombres parfait à grignoter. Il nous reste encore un bon morceau à de route… Nous alternons entre autoroute gratuite (ça fait bien longtemps qu’on a pas pris une aussi grosse route) et petite route de montagne désertes (pour éviter certains tunnels payants). Nous passerons même par un col a 1700m et on se rend bien compte que c’est un peu l’automne lorsque le thermomètre oscille entre 7 et 10 degrés… Nous arrivons à destination en fin d’aprem. Ce qui nous marque ?? Le nombre de magasins de fourrures… Il y en a à tous les coins de rues… La ville, sur une presqu’île d’un lac n’a rien d’extraordinaire si ce n’est son cadre. Pour nous, c’est avant tout un stop avant l’exploration de lacs plus au nord. Nous irons quand même nous faire un Resto coup de cœur du Lonely qui fut plutôt un bon choix (porc au pruneaux et boulettes de viande maison excellents). Pour la petite histoire, nous étions garé à côté d’une fontaine public, parfait pour faire le plein d’eau avant de repartir nous poser pour la nuit vu sur le lac.

Pour voir d’autres photos, n’hésitez pas à vous rendre sur notre FlickR en cliquant ici !!

Une réaction au sujet de « Zagoria nous voilà »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *