Finalement ça sera Ljubljana

Finalement ça sera Ljubljana

Après une bonne nuit au calme au milieu de la nature et surtout une bonne grâce mat, on se met au boulot pour organiser notre futur exploration du parc Triglav et surtout les randonnées. Au vue des informations collectées la veille, il devient une évidence qu’on ne fera pas le sommet. Nous ne voulons pas passer 3 jours sur des sentiers remplis de monde, devoir faire la queue à chaque passage de via pour finalement se retrouver à plusieurs dizaines de personnes à l’arrivée. Nous voulions vraiment faire cette aventure mais à notre manière. Ne pas y trouver de plaisir, juste dire on l’a fait ne nous branche pas plus que ça. Cela ne veut pas dire qu’on renonce à du bivouac. Après un peu de surf, on s’arrête sur une boucle de 2 jours sur la partie Sud Est du massif, bien plus calme car éloigné du sommet. On en profite également pour avoir une vision plus concrète du reste de notre programme en Slovénie.

Ça potasse !

Pour la partie Triglav ça sera dans l’ordre : 1 journée canoë, 2 jours de rando avec bivouac, 1 journée gorges de Vintgar / Bled et enfin 1 journée plus dans le nord autours du lac de Jasna. Avant de manger, petite promenade dans le forêt histoire de se dégourdir un peu les jambes. Ça nous permet de constater que dans un chemin en parallèle nous avons un peu de compagnie. Des bûcherons sont à pied d’œuvre. En même temps y a de la forêt bien dense dans toute la région et donc des exploitations forestières allant avec un peu partout. Le soleil est au zénith, pas un nuage dans le ciel, c’est le moment parfait pour enfin utiliser le haut vent. Là, on est vraiment bien.

Une 1ère avec le store

S’en suit une petite séance de drone, la première du voyage mais limité à cause du vent au-dessus des arbres.

Vol petit, vol ! Mais pas trop loin quand même

Cricri étant un peu fiévreux, le reste de l’après midi est consacré au repos : sieste et lecture. Le soir, petite soupe est au lit car demain on se lève tôt pour faire du canoë sur le Lac de Bohinj.

FAKE NEWS !!! Qu’elle ne fut pas notre surprise à notre réveil…. De la pluie…Check de météo pour avoir une bien mauvaise nouvelle. Celle-ci a complètement changé et on nous annonce maintenant 2 à 3 jours de pluie ou au mieux de mauvais temps… Après avoir refait le plein d’eau, on décide de composer avec la météo et de ne pas rester ici à attendre une éventuelle éclaircie. Ça nous rappelle un peu le début de la Norvège avec l’activité journalière météo pour savoir où il fallait aller le lendemain afin de n’avoir pas de pluie. Direction donc Ljubljana a 1h30 de route. Au passage on occupera la matinée au musée de l’apiculture plutôt mignon avec notamment une ruche en activité toute vitrée (on a même vu la reine ! Bon avec l’aide du mec du musée…) et des ruches en tout genre : formes humaines, châteaux de princesse…

Mais elle est où la reine ?
Ruche XXL

Sur le chemin, arrêt courses histoire de faire le pleins de produits slovènes, visiblement très portés charcuterie et ça nous va bien ! Une fois arrivée dans la banlieue, passage obligé par une laverie automatique. Ça nous laisse le temps d’un peu préparer la visite vu que c’était pas le plan initiale. Première bonne surprise concernant Ljubljana, le stationnement. Il y a un grand quartier résidentiel situé à seulement 20minutes à pieds du centre où il est possible de stationner facilement pour seulement 0,4€ de l’heure. Cela donne du 4€ par jour. Il est 17h lorsque nous commençons notre visite. Le temps est couvert mais pas de pluie. Nos premières impressions sur cette ville sont plutôt bonnes : c’est très vert, mignon et vraiment petit pour une capitale. On se fait un premier tour sur les quais en sachant qu’on y reviendra le lendemain. on tourne un peu en rond dans les petites rues agréables de la vieille ville lorsqu’un orage des plus violents retenti ! La ville est plongée dans le noir, une pluie torrentielle s’abat sur nous. Obligé de s’abriter en terrasse de bar et rien de mieux qu’une petite pinte de bière à 2.5€ et un cocktail à 4€ pour patienter.

Sur un des blogs que nous avons utilisé pour préparer le voyage, il conseillait une adresse pour déguster une spécialité des Balkans : le burek. Sorte d’empilement de pâte filo avec au choix de la viande ou du fromage pour la modique somme de 2€ le quart de tarte. Équipé de 3 parts et d’un yaourt liquide (mariage parfait), nous nous lançons a l’assaut du château de la ville perché sur sa colline en plein centre de la vielle ville afin de voir le nuit tomber sur celle-ci. Surprise, le château est ouvert jusque 21h et son entrée est gratuite. Agréable surprise même car celui-ci est très bien mis en valeur. Les rénovations se marient parfaitement bien à l’ancien, la mise en lumière la nuit est très jolie, accès aux remparts et à la tour principal permettant un panorama de la ville qui a maintenant revêtu son habit de soirée. Il y a même une reconstitution de l’ancien pénitencier qui fut le premier du pays à mettre en place les travaux forcés plutôt que les châtiments corporels. Bref, on y avons passé une superbe soirée.

Retour à Magellan en traversant les terrasses qui sont maintenant bien remplies. Nous élirons domicile pour la nuit dans une petite rue à sens unique très calme, tellement calme que le réveil se fera tranquillement aux alentours des 9h30.

Mais on se croirait dans GoT

Nous sommes vendredi et on repart pour une deuxième journée à Ljubljana après les 15km de la veille tout de même. Cette fois la météo est bien meilleure comme prévu. On commence par le pont aux dragons, symboles de la ville puis direction le marché central qui se tient quotidiennement avec des tonnes de fruits et légumes de toutes les couleurs ( et de toutes les tailles. Paie ta tomate de 1kg !!!) on en profite pour s’acheter un souvenir du pays : de l’huile de graine de courge visiblement très répandues ici.

En plus de ce marché, tous les vendredis, des petits stands sont installés ou les chefs des différents restaurants de la ville propose un large panel de streetfood. La place se transforme le temps d’un déjeuner en une cantine hipsters en pleine air avec musique pour une ambiance très décontractée. On y passera au final 45 minutes assis sur des marches à regarder le flot des protagonistes de ce moment tout particulier.

Après une passage par l’église principale de la ville ou l’intérieur très décoré et dorée contraste avec un extérieur des plus sobres, nous nous installons pour notre premier restaurant en terre slovène avec bien évidemment un menu typique : assiette de charcuterie en entrée, vraiment excellente, suivi d’un ragoût de viande et pomme de terre. Pour être totalement honnête, on partait avec un petit apriori dessus du fait de son appellation « ragoût », mais celui-ci était divinement bien assaisonné ! Un régal. Pour le dessert, on se laisse tenter par un Prekmurska, pâtisserie fourre aux graines de pavot, aux noix, aux pommes et au fromage blanc qui a notre surprise est servi tiède.

A table !!

C’est donc non sans mal après un tel repas que nous regagnons Magellan. Après un nouveau Check météo, on aperçoit une fenêtre de tiré de 3-4 jours pour retourner dans le Triglav. Elle est bien changeante cette météo… Heureusement que les distances sont plutôt courtes ! Nous refaisons donc la route inverse après un stop à Décathlon pour racheter une veste de pluie (celle de Cricri ayant été perdue la veille. Snif Snif) afin de se rapprocher de Bled et des gorges de Vintgar programme du lendemain.

Retour à la montagne

Pour voir d’autres photos, n’hésitez pas à vous rendre sur notre FlickR en cliquant ici !!

4 thoughts on “Finalement ça sera Ljubljana

  1. Des montagnes à 2 pas de la mer = météo pas facile, ça me rappelle une belle rincée à la descente du Triglav, pas vrai ?
    Bises
    Papa

    1. le Triglav c’est un sacré souvenir avec cette descente mémorable avec le tonnerre! je me souviens plus : on avait passé les nuits en refuge ou bivouac? bisous papou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *